À lire en libre accès, «Contagions» - le livre de Paolo Giordano

Teaser

Disponible gratuitement sur le site du Seuil, écrit dans l’urgence, le livre inédit de l’auteur italien permet de prendre de la distance par rapport à l’actualité en flux continu et de repenser notre rapport à l’épidémie.

Disponible gratuitement sur le site du Seuil, écrit dans l’urgence, le livre inédit de l’auteur italien permet de prendre de la distance par rapport à l’actualité en flux continu et de repenser notre rapport à l’épidémie.

Il y a onze ans, comme des millions d’autres lecteurs, nous sommes tombés sous le charme de son premier roman – «La solitude des nombres premiers», rencontre phénoménale entre deux inadaptés de la vie. En 2013, Paolo Giordano balance «Le corps humain», récit ultra-humain de l’intervention de l’armée italienne en Afghanistan et c’est un choc. Aujourd’hui, l’auteur turinois (38 ans) publie un texte d’urgence – le bien titré «Contagions» – qui vient d’être traduit en français et posté en libre accès sur le site de sa maison d’édition, le Seuil.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, «Contagions» n’est pas un journal de confinement, mais un chapelet de réflexions que l’attaque du coronavirus en Italie a inspiré à Giordano, physicien converti en romancier qui observe le chaos s’installer dans son pays – le premier le plus touché par l’épidémie en Europe. Rythmé par l’annonce des mesures décidées par les autorités («Le 4 mars, le gouvernement ferme toutes les écoles…»), le livre, qui démarre à la fin du mois de février, mixe scènes de la vie personnelle et considérations philosophiques et politiques.

Un repas entre amis où son inquiétude se heurte à l’indolence de certains («Dans une semaine, ce sera terminé»), une digression sur la possible catastrophe attendue en Afrique durant laquelle il témoigne de ce qu’il a vu à Kinshasa lors d’une mission d’accompagnement avec Médecins sans frontière. Des questionnements sur l’influence des récents incendies en Amazonie et en Australie, sa réaction face aux réflexes de défense racistes dont la communauté asiatique est victime en Italie et devant la manipulation de l’information et les fake news, virus dans le virus…

Quelques extraits

À propos des règles sanitaires d’urgence : «Cela équivaut à réparer un robinet sans avoir fermé celui d’arrivée.»

À propos de ses angoisses. Giordano évoque la peur «De découvrir que l’échafaudage de la civilisation que je connais est un château de cartes. J’ai peur de la table rase, mais aussi de son contraire: que la peur passe en vain sans laisser de traces derrière elle.»

À propos de la contagion: «La contagion est donc une invitation à réfléchir. La quarantaine en offre l’occasion. Réfléchir à quoi? Au fait que nous n’appartenons pas seulement à la communauté humaine. Nous sommes l’espèce la plus envahissante d’un fragile et superbe écosystème.»

Contagions, Paolo Giordano, Seuil, 63 p. En libre accès sur www.seuil.com

 

Programmes Liés

Les plus lus

Notre Selection